Trek Nature Grand Paradis Vanoise - parcours classique étape B
>>
Accueil
>
A pied
>
Trek Nature Grand Paradis Vanoise - parcours classique étape B

Trek Nature Grand Paradis Vanoise - parcours classique étape B

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Itinéraire classique du Trek Nature Grand Paradis Vanoise. Traversant deux parcs nationaux (Grand Paradis & Vanoise), ce parcours franco-italien est engagé sur certaines parties.
Itinéraire avec beaucoup de dénivelé, nécessitant un niveau élevé d'expertise en montagne.

Description

Du refuge Chivasso/Savoia au refuge Pian della Ballotta
Depuis le virage qui part du refuge Chivasso situé au-dessus du refuge Chivasso, un sentier nous mène vers le col Agnel. Traverser un affluent qui se jette dans le lac  Agnel. Rejoindre un fortin de la seconde guerre mondiale d’où débute une descente assez escarpée qui serpente. Tout en suivant la courbe de niveau, cette variante rejoint le sentier principal en direction du col de la Lose. Après cette longue traversée qui contourne le lac, atteindre un éperon rocheux que l’on peut gravir de deux manières. Soit à l’aide de cordes fixes, soit en perdant quelques mètres d’altitude pour remonter un peu plus loin. Après quoi une brève traversée équipée de câbles rejoint le refuge de Pian Ballota.

Du refuge Pian della Ballotta au Col de la Lose
Sortir de la partie rocheuse qui entoure le refuge et prendre l’itinéraire qui surplombe la toiture. Il est aménagé de cordes fixes et de marches ferraillées scellées dans la roche. Poursuivre sur une pente herbeuse assez raide qui longe la cascade  des eaux du plan de la Ballota. Pour accéder au plateau, terminer par une dernière section abrupte équipée de marches et de mains courantes. Cette partie complexe est surement la plus exposée et demande une attention accrue de la part du randonneur. Après le pont qui traverse le ruisseau  et la plaine alluvionnaire, accéder à une partie d’éboulis qui remonte en direction du sud . Un bloc rocheux signale le virage à droite en direction du col de la Lose. Le sentier se termine au pied d’un parcours de mains courantes et d’échelles parfois dans le sens vertical ou horizontal. Ce passage dure au moins 1/2h.

Du Col de la Lose au refuge du Prariond
Descendre un raidillon et contourner le lac par la droite. Continuer la descente jusqu’à de grands cairns érigés où un sentier croise à droite vers le col de la Galise. Dans les derniers lacets, une belle gorge domine le refuge du Prariond situé 100 m en contrebas (2324 m).

  • Départ : Refuge de Chivasso/Savoia, Col du Nivolet, Valsavarenche, Italie
  • Arrivée : Refuge du Prariond, Val d'Isère, France
  • Communes traversées : VAL D'ISERE

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.

Bouquetin des Alpes - hivernage

Les réserves naturelles de la Grande Sassière, de la Bailletaz, ainsi que le vallon de Prariond sont des espaces privilégiés pour la préservation et le développement de la population hivernante de bouquetins.

Les milieux sont favorables pour les bouquetins : exposition sud, gradient altitudinal, altitude élevée (1800 à 3600 m) pentes abruptes entrecoupées d'éboulis et de pelouses, replats et crêtes).

Même très limitée, la fréquentation hivernale peut générer des perturbations lourdes de conséquences pour la faune sauvage à une époque où elle doit limiter strictement ses dépenses énergétiques.

Les activités hivernales telles que le ski de randonnée ou la raquette sont à éviter dans les zones concernées par l’hivernage du bouquetin.

Les éléments du plan de gestion: http://www.vanoise-parcnational.fr/fr/des-actions/gerer-et-proteger-les-patrimoines/les-reserves-naturelles-nationales/la-reserve-1

Domaines d'activités concernés :
Aerien, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsdéc.
Contact :

Parc national de la Vanoise - Elodie Antoine - 
elodie.antoine@vanoise-parcnational.fr
04 79 06 03 15


Recommandations

En coeur de parc
Le Parc national de la Vanoise est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.vanoise-parcnational.fr

Transport

Pensez au covoiturage

Accès routiers et parkings

Depuis Pont (Valsavarenche) en remontant la belle vallée de Nivolet. Par le Piemont et le Val d'Orco, il est possible de garer la voiture à quelques centaines de mètres du refuge.

Stationnement :

Parking Refuge Chivasso, Col du Nivolet, Valsavarenche

Les 4 patrimoines à découvrir

  • Point de vue

    Depuis le col de la Lose

    Vous êtes à la frontière des deux parcs nationaux jumeaux, la Vanoise et le Grand Paradis. Pour ce dernier, il tient son nom du sommet, Gran Paradiso en italien, qui culmine à 4091 m face à vous. Les deux parcs ont été construits autour de la sauvegarde du bouquetin des Alpes. Actuellement, on estime sa population à 1900 bouquetins en Vanoise et environ 2500 dans le Grand Paradis. L'ensemble des populations européennes (environ 50 000) proviennent de lâchers d'animaux issus des populations relictuelles des 2 parcs.
  • Glacier

    Vue sur les glaciers des sources de l'Isère depuis la Roche des Loses

    Vous pouvez observer les différents glaciers encore présents autour du vallon avec de gauche à droite le glacier des sources de l'Isère (coupé en 2 par l'arête de la Grande Aiguille) et le glacier de Gros Caval. Deux autres sont cachés de votre point de vue, il s'agit du glacier Pers (coupés en 3 parties) et de celui du Col Pers. Sur la carte IGN Top 25 n°3633ET édition 2008, vous pourrez observer le retrait glaciaire entre 1975 et 2006. Il est illustré en jaune.
  • Savoir-faire

    La restauration de sentier

    Le Parc national de la Vanoise met à disposition des sentiers pour les visiteurs estivaux. Une dizaine d'ouvriers saisonniers sont à l’œuvre pour entretenir les quelques 550 km de sentier du cœur du parc. La zone que vous traversez fait régulièrement l'objet de travaux, pour gérer les écoulements d'eau (ravinements) et le passage hors sentier dans les virages. Les cicatrisations par la végétation que vous voyez ont… 20 ans ! Merci d'aider la végétation en restant sur les sentiers.
  • Refuge

    Le refuge de Prariond.

    Le refuge de Prariond est un bâtiment d'accueil avec des contraintes spécifiques aux sites isolés. L'adduction de l'eau potable, de plus de 800 m de longueur, se fait depuis le versant d'en face avec la nécessité de la faire passer à l'aide d'un ouvrage câble au-dessus de l'Isère ! L'électricité est produite grâce à des panneaux photovoltaïques et une pico-centrale hydroélectrique qui turbine une petite partie du torrent présent à l'ouest du refuge. Le ravitaillement en denrées nécessite 2 à 3 rotations d'hélicoptère par an auxquelles s'ajoute le bois pour le chauffage et le gaz pour la cuisine. « Sobriété » et « service public » sont les maîtres mots pour la gestion de ce refuge.