Petit Mont-Blanc et lacs Merlets
>>
Accueil
>
A pied
>
Petit Mont-Blanc et lacs Merlets
PRALOGNAN-LA-VANOISE

Petit Mont-Blanc et lacs Merlets

Faune
Point de vue
Sommet
Facile
2j
24,7km
+1682m
-1681m
Boucle
GR
Parc
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Randonnée sur 2 jours, dans des décors minéraux d'altitude, avec vue sur les glaciers de la Vanoise et pelouses d'altitude.
Le Petit mont Blanc s'appelait pour les anciens pralognanais, la « Montagne de sel » . Son sel, en réalité du gypse, était exploité pour la fabrication du plâtre utilisé pour étanchéifier les murs en pierres sèches. Pour faire un pied-de-nez à Chamonix, capitale de l'alpinisme, Pralognan-la-vanoise, capitale de la randonnée a rebaptisé sa montagne de sel, Petit Mont-Blanc. D'ailleurs, au sommet de celui-ci, la vue sur le sommet de l'Europe est imprenable. C'est dans une ambiance lunaire et irréelle qu'au sommet du Petit Mont-Blanc, on profite d'un panorama à 360° sur les glaciers de la Vanoise, le Mont-Blanc, le glacier de Gébroulaz ou encore la vallée des Avals. Clarisse Pellet, garde-monitrice du Parc national de la Vanoise.

Les 25 patrimoines à découvrir
Savoir-faire

Fromagerie d'alpage estivale

L’agriculture de montagne reste très présente à Pralognan, comme en témoigne la fabrication quotidienne de l’AOP «Beaufort Chalet d’Alpage», réputé comme l’un des meilleurs des Alpes ! Découvrez sa fabrication traditionnelle.
Vente de la fabrication à la Fromagerie du Plan, dans le centre du village de Pralognan.
lire la suite
Savoir-faire

Les Prioux

Arrêtez-vous au hameau des Prioux, pour assister (selon l'heure) à la fabrication du beaufort chez les Rolland. Ce fromage de vache à pâte cuite et pressée, à croûte morgée (salée et frottée) existe sous l'AOP depuis 1968 (ex AOC). Il est réputé comme le « prince des gruyères ». Seules les races tarine et abondance peuvent prétendre à donner leur lait. L’appellation « Beaufort d'alpage » est attribuée uniquement aux fromages faits en été, avec le lait d'un troupeau unique, comme chez vos hôtes.
lire la suite
Architecture

Hameau des Prioux

Aux portes du Parc national de la Vanoise, la vallée de Chavière dévoile sa richesse au fil d'un sentier insolite : la promenade savoyarde de découverte des Prioux.
Lové à 1700m d'altitude, ce hameau vit au rythme de la nature et des saisons d'hiver et d'été, les hommes ont alors dû s'adapter. Alors que pendant de longs mois d'hiver, les maisons sont coupées du monde, elles se mettent à parler pour vous raconter la vie d'autrefois : la vie d'alpage, la fabrication du Beaufort, le développement du tourisme et les métiers de la montagne... Ce sentier insolite vous fait découvrir la richesse de la vallée de Chavière avec ses hauts sommets vertigineux et ses hameaux plus paisibles. Le parcours est accessible à tous, y compris aux familles avec poussettes, aux séniors et aux personnes en fauteuil roulant accompagnées. 
• Temps de parcours aller-retour : 40 minutes 
• Dénivelé : 10 mètres 
• Distance : 1 km 100 

Les personnes à mobilité réduite peuvent monter aux Prioux avec la navette adaptée. Ouverture du 15 mai au 30 septembre sauf en cas de neige, fermeture de la route des Prioux.

Profitez sur place de la fromagerie, des restaurants et des possibilités d'hébergements, pour prolonger la découverte !
lire la suite
Flore

La Réserve biologique domaniale du petit Mont-Blanc

La Réserve biologique domaniale du Petit Mont-Blanc a été créée en 1999 en raison de la forte valeur patrimoniale du site. Elle est gérée par l'Office National des Forêts qui doit maintenir à long terme la richesse de ce milieu. En effet, se trouvent ici des habitats remarquables avec une diversité floristique importante (319 espèces végétales recensées, dont 11 protégées au niveau national). Une zone Natura 2000 « Massif de la Vanoise » se superpose à cette réserve. Cette zone est composée de pelouses riveraines artico-alpines hébergeant les spectaculaires chardons bleus ou les rhapontiques scarieuses.
lire la suite
Géologie

Le col du Mône

Le col du Mône se situe sur une ligne de faille qui sépare deux formations géologiques différentes : le roc du Mône, formation de calcaires et dolomies du Jurassique dont la série stratigraphique est inversée, et le Petit Mont-Blanc, formé de gypse, une roche très blanche. Sur le roc du Mône, les roches sont de couleur plutôt grise, en couches, avec une couche rougeâtre de bauxite, roche riche en aluminium et en oxyde de fer. Le Petit Mont-Blanc présente quant à lui un paysage lunaire avec ses roches blanches et globulaires.
lire la suite
Histoire

L'étymologie de Courchevel

L'origine du nom de Courchevel est issue du terroir local et des pratiques agropastorales. Ainsi au printemps, lors de la transhumance des troupeaux de vaches tarines en altitude, à l'étage des montagnettes, entre 1500 et 1800 m d'altitude, les bergers avaient interdiction de faire stationner les veaux sur les bandes de terre où poussait une herbe verte et drue, appétissante mais capable de couper la langue des veaux, voire de « l'écorcher ». D'où la dénomination du lieu, « écortzevé » en patois saint-bonnais qui, au fil des siècles et avec la transmission orale, est devenue « cortzevé » puis « corchevé », « corchevel » et enfin « courchevel ». Au XIXe siècle, les cartes mentionnent le lieu-dit « Les chalets de Corchevel », aujourd'hui « Courchevel 1550 ». Le nom de Courchevel se fixe définitivement au début du XXe siècle.
lire la suite
Pastoralisme

L'alpage des Avals : confidence d'un ver de terre

Je suis le ver rouge, le lombric du compost : je digère le petit lait issu de la fabrication du fromage par « lombricompostage ». J'ai besoin d'un lieu de vie sombre, humide et bien aéré. C'est pourquoi le compost est ici protégé par des bâches opaques qui laissent passer l'air. L'exploitant l'arrose régulièrement avec le petit lait. Pour me déplacer et me nourrir, je creuse des galeries. Cela facilite la circulation du liquide, contribue au brassage et à l'aération de la terre. L'oxygène ainsi disponible permet aux bactéries de dégrader les matières organiques qui composent le petit lait.
lire la suite
Pastoralisme

L'alpage des Avals : le fromage beaufort

L'alpage des Avals est géré par un groupement pastoral dont le cheptel bovins totalise environ 150 têtes. Ces vaches pâturent autour des villages jusqu'en juin, puis montent en alpage. Leur présence sur la commune dure 8 mois. Saint-Bon-Courchevel se trouve dans la zone d'appellation d'origine protégée Beaufort. En saison d'alpage, le fromage, fabriqué sur place, peut bénéficier du label « Beaufort d'alpage ». Quasiment tous les exploitants pratiquent une double activité liée au tourisme. En période hivernale, ils deviennent moniteurs de ski, commerçants, employés du service des pistes ou des remontées mécaniques.
lire la suite
Point de vue

Variante A/R vers col des Saulces

Une petite variante en aller-retour s'offre à vous pour monter jusqu'au col des Saulces à 2 456 m d'altitude. Ce col vous offre un très joli panorama sur la vallée de Pralognan-la-Vanoise. À gauche du col se trouve le Petit mont Blanc (2 677 m) et à droite le rocher de Plassa (2 867 m). La vue donne également sur l'aiguille du Fruit (3 051 m) et le vallon des Avals.
lire la suite
Pastoralisme

Cave du Biol

Ancienne cave à fromages pour débuter l’affinage des meules de beaufort durant la période d’estive qui étaient ensuite descendues dans la vallée pour terminer leur affinage. La construction date du 19e siècle et a été rénovée dans les années 2000.
A proximité, se situe la cave et le chalet de la Grande Val, toujours utilisé de nos jours pour fabriquer le beaufort « chalet d’alpage » avec un outil rénové dans les années 2010.
 
lire la suite
Géologie

Dents de la Portetta, le Petit Mont-Blanc et l'aiguille du Fruit

Au secondaire, Saint-Bon-Courchevel se trouve sous une mer peu profonde, où se déposent des quantités phénoménales de sable, de crustacés, et qui connaît des épisodes de recul et d'avancée. L'accumulation des crustacés est à l'origine de roches calcaires. Les dents de la Portetta en sont les plus représentatives. Puis sous un climat tropical, la mer a reculé par évaporation. Ce phénomène est à l'origine d'une roche particulière : le gypse. Il constitue le massif du petit Mont Blanc, les crêtes du mont Charvet et la dent du Villard. Plus tard, la mer couvre de nouveau la commune, ce qui est à l'origine de formation de roches calcaires. L'aiguille du Fruit s'est formée à cette période et renferme des fossiles d'une étonnante variété, comme des dents de requin.
lire la suite
Refuge

Les lacs Merlets : refuge de type « Chaloin"

Le refuge des lacs Merlets est situé dans le cœur du Parc national de la Vanoise à 2417 m d'altitude. Il est de type Chaloin, en bois, rustique et chaleureux. Construit dans les années 1970, il peut accueillir 14 personnes pour la nuit. 
lire la suite
Lac

Lacs Merlets

Les lacs Merlets font partie de la catégorie des lacs « froids » : avec des conditions climatiques rudes, la température de l'eau ne dépasse pas 9°C en période estivale et la couverture de glace persiste un peu plus de 8 mois. Ces lacs sont appelés oligotrophes (du grec oligo-peu et trophe-nourriture). La présence de poissons est presque toujours imputable à des interventions humaines. Les lacs froids sont le domaine des salmonidés dont les espèces se subdivisent en ombles du genre Salvelinus et truites salmo. Signalons également la présence d'un petit cyprinidé, le vairon (phoxinus phoxinus). La gestion piscicole passe nécessairement par l'organisation d'une pêche sportive de qualité.
lire la suite
Flore

Le lac du Pêtre : zone humide

Un marais alcalin est également présent au nord du lac du Pêtre. Il s'y développe des groupements végétaux pionniers des bords de ruisseaux alpins appelés Caricion bicoloris-atrofuscae. Linaigrette, laîche bicolore, tofieldie boréale, et grassette des Alpes se plaisent dans ces milieux humides tourbeux. Au bord du lac du Pêtre, des renoncules rampantes tapissent le sol.
lire la suite
Faune

La marmotte

La marmotte aux mœurs diurnes s'observe assez facilement sur l'alpage de la Grande Val. Elle vit en colonies familiales, sur les pentes ensoleillées.Elle creuse des réseaux de galeries et de chambres dans lesquelles elle hiberne d'octobre à avril. Durant cette période, son cœur et sa respiration ralentissent, sa température baisse de 36°C à 8°C et elle vit sur ses réserves de graisse. En été, elle anime les pelouses alpine de son cri destiné à alerter sa colonie en cas de danger.Très aigu, celui-ci est souvent confondu avec les sifflements d'un oiseau. Elle se nourrit de plantes en quantité afin d'assurer son engraissement avant l'hibernation. La marmotte est un gibier et dès le mois de septembre elle est chassée.
lire la suite
Faune

Chamois et bouquetins

Soyez bons observateurs, chamois et bouquetins, dont certains bagués aux oreilles et avec collier VHF, peuvent croiser votre route. Ils passent l'été sur les communes de Pralognan, Méribel, Courchevel. Une partie des effectifs repart dans la vallée de la Maurienne sur la commune de Modane, où des versants plus ensoleillés leur permettent de passer de meilleurs hivers. Modane est le site de capture-marquage. 
lire la suite
Géologie

Le col rouge, un col "lunaire"

L'arrivée au col Rouge (alt. 2731 m) est superbe. On est frappé par la rougeur du sol quasi lunaire et la vue imprenable sur l'aiguille du fruit (alt. 3015 m), côté Méribel, sur la pointe de l'Observatoire (alt. 3015 m) ou une partie des glaciers de la Vanoise à plus de 3000 m d'altitude, dans la vallée de Pralognan.
lire la suite
Pastoralisme

Arbé

Un « arbé » est une cabane à toit amovible sur un soubassement en pierres. Utilisés uniquement en été, ils formaient des camps itinérants, permettant de suivre les vaches laitières. À chaque « tramée » (changement d'arbé), les bergers déplaçaient le chaudron et ustensiles, planches et toiles pour le toit. Plus tard, les tôles et les bâches remplacèrent les planches et les toiles. Ces abris ont vu le jour au Moyen Âge, et sont très présents dans la vallée de Chavière.
lire la suite
Architecture

Ritort

Le bâtiment principal de l'alpage de Ritort comporte deux parties accolées présentant deux toitures différentes. Ici, pas de lauzes. Traditionnellement ce sont les ancelles (tuiles de bois fendu) qui sont utilisées. Sont rajoutées quelques lauzes par-dessus pour éviter que le vent ne les arrachent. À Ritort, la partie aval du bâtiment servant de fromagerie possède un toit de tôle qui a été restauré en 1997, à l'identique de ce qui existait avant. L'habitation attenante possède quant à elle une toiture traditionnelle mixte ancelles-lauzes.
lire la suite
Pastoralisme

L'alpage de Ritort

Je vous conseille un détour à l'alpage de Ritort pour une visite et dégustation de fromage. Tous les ans, de début juin à fin septembre, une famille d'agriculteurs et ses ouvriers s'installent au chalet d'alpage de Ritort. L'agriculteur fabrique, avec beaucoup de travail et de soin, 4 à 5 meules de beaufort par jour, selon une recette ancestrale. La traite se fait 2 fois par jour. Dès la 1e traite du matin, il revient à la fromagerie et commence la fabrication de son fromage : caillage, décaillage, brassage, cuisson… La recette résulte d’un savoir-faire traditionnel perpétué par l'alpagiste. Cette 1e fabrication du matin lui permet de produire 2 meules de beaufort et, avec le petit-lait qui reste, de se lancer aussi dans la production de sérac, un fromage frais, un peu comme le brocciu corse ou la ricotta italienne, délicieux avec une salade ! Cet alpage se situe dans la zone AOP Beaufort d'alpage.
lire la suite
Faune

Le monticule de roche

Sur les versants abrupts, secs et rocheux vit le monticole des roches. Cet oiseau insectivore et consommateur de petits lézards passe l'hiver dans le sud du Sahara. Inimitable, le mâle monticole des roches présente un ventre et une queue rouille, un dos brun et la tête grise presque bleue. La femelle et les juvéniles présentent une livrée brunâtre barrée de sombre. Son chant, mélodieux, est composé de phrases courtes avec des notes flûtées et liées.
lire la suite
Pastoralisme

"Lo tsa pentu"

Chapendu signifie : le pré en pente « lo tsa pentu ». La cave à fromage a été restaurée en 2014 et va servir à l'affinage des fromages de chèvre produites sur l'alpage par Sylvain Chevassu. Cet alpage, longtemps délaissé par le pâturage des vaches s'enfriche naturellement, notamment par les aulnes. Les vaches délaisseraient les végétaux plus ligneux, alors que les chèvres en raffolent !
lire la suite
Flore

À boire avec modération ou pas du tout !

La gentiane jaune. Les pentes de la Motte se parent de gentianes jaunes (Gentiana lutea). Cette plante, délaissée pour son amertume par les vaches, était traditionnellement piochée fin septembre pour ses propriétés digestives. Il faut 80 kg de racines pour obtenir par distillation un litre d'alcool à 55-60° d'alcool.  Ne pas confondre avec le vératre blanc (Veratrum album), qui lui est très toxique ! Le vératre a des feuilles alternes, alors que les feuilles opposées de la gentiane jaune forment « comme une coupe dans laquelle on peut boire ».
lire la suite
Faune

Sur les mottes

Présent en Vanoise à la belle saison, car insectivore, le traquet motteux passe son hiver en Afrique. Il affectionne les prairies présentant des murets ou des tas d'épierrement. Le plumage nuptial du mâle est très contrasté : masque noir sur la tête, « T » inversé noir sur la queue, ventre blanc et ailes foncées. La femelle lui ressemble, mais en moins contrastée. Il chante depuis ses perchoirs favoris : rochers, sommets de tiges de gentiane jaune ou de rumex des Alpes. 
lire la suite
Architecture

Passerelle des anciens

Cette passerelle des anciens, au coeur de la réserve botanique du Petit Mont Blanc, surplombe le Doron de Chavière. Un panneau explicatif se trouve sur place.
lire la suite

Description

Depuis le parking des Prioux, traverser le hameau et faire 150 m. Prendre le sentier : direction « Petit Mont- Blanc ». Aux 2 bifurcations suivantes, toujours prendre le sentier de droite. Au col du Mône, suivre « Col des Saulces. À la bifurcation du col des Saulces, suivre « Refuge du Grand Plan ». À la bifurcation de sentier 300 m après ce refuge, prendre le sentier de gauche, suivre « Lacs Merlets ». Arrivé au carrefour, prendre le sentier de droite direction « Refuge des lacs Merlets ». Le lendemain, à partir du refuge, revenir sur vos pas au carrefour. Prendre le sentier, direction « Col de Chanrouge ». Passer le col, puis le ruisseau en contrebas. À l'intersection prendre direction « Col rouge ». Passer le col. Après 690 m de dénivelé négatif, suivre la piste carrossable jusqu'au parking du Pont de la Pêche. Suivre la route goudronnée sur environ 850 m, prendre la passerelle sur le Doron, à gauche de la route. Suivre le sentier le long du Doron, jusqu'au hameau des Prioux.
Départ : Parking, les Prioux, Pralognan-la-Vanoise
Arrivée : Parking, les Prioux, Pralognan-la-Vanoise
Communes traversées : PRALOGNAN-LA-VANOISE, SAINT-BON-TARENTAISE, LES ALLUES

Profil altimétrique


Recommandations

Pensez à emmener de l'eau pour la journée (pas de sources)
En coeur de parc
Le Parc national est un territoire naturel, ouvert à tous, mais soumis à une réglementation qu’il est utile de connaître pour préparer son séjour

Lieux de renseignement

Point info Vanoise de Pralognan-la-Vanoise

Maison de la Vanoise - Avenue Chasseforêt<br>73710 Pralognan-la-Vanoise,

hotesse.pralognan@vanoise-parcnational.fr

04 79 08 71 49

Point d'information estival sur le parc national de la Vanoise.
Ouverture:
Du 12/06 au 23/06/2017, tous les lundis, mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 9h à 19h.
Fermeture de 12h à 15h.

Du 25/06 au 29/09/2017, tous les jours de 9h à 19h.
Fermeture de 12h à 15h.

Fiche mise à jour par Parc National de la Vanoise le 19/06/2017
En savoir plus

Transport

Desserte ferroviaire jusque Moûtiers. Renseignements : www.voyages-sncf.com 
Puis transport en autocar jusqu'à Pralognan-village. Renseignements : www.transavoie.com 
En juillet-août, une navette circule entre Pralognan-centre et le hameau des Prioux.
Renseignements : www.pralognan.com 

Accès routiers et parkings

RD915 jusqu'à Pralognan-la-Vanoise, puis chemin communal.

Stationnement :

Parking, les Prioux, Pralognan-la-Vanoise

Accessibilité

non
Numéro de secours :
114

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :