Circuit des cascades des Sétives : une randonnée rafraîchissante à la journée !
>>
Accueil
>
A pied
>
Circuit des cascades des Sétives : une randonnée rafraîchissante à la journée !
PEISEY-NANCROIX

Circuit des cascades des Sétives : une randonnée rafraîchissante à la journée !

Faune
Flore
Pastoralisme
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Un circuit ardu, mais hors des sentiers battus pour régaler les amateurs de tranquillité, de faune et de flore sauvages. Au printemps, lors de la fonte des neiges, les torrents et cascades promettent une approche spectaculaire.
« Sur cet itinéraire, vous aurez probablement l'occasion de croiser les deux seigneurs des lieux. Levez la tête au cri strident et unique de la marmotte. C'est sa manière bien particulière de prévenir ses congénères d'un danger aérien ! Et alors, si vous ne voyez le gypaète barbu dont vous surplombez le nid au chalet des Loyes, vous aurez peut être la chance d'observer l'aigle royal... ». Benjamin Plumecocq, garde-moniteur au Parc National de la Vanoise.

Description

Du Pont de Beaupraz, remonter la piste puis le chemin qui mène au mélézin en traversant Beaupraz. Prendre à droite en direction du refuge du Mont Pourri. Monter par un sentier parfois raide jusqu'à la cave des Loyes. Traverser le versant, passer les chalets des Loyes et l'arête rocheuse du « Travis ». À l'intersection, ne pas monter vers le refuge du Mont Pourri et poursuivre en traversée vers le Lac de la Plagne. Entrer dans le coeur du Parc National au Nant Cruet, passer la prise d'eau EdF et continuer la traversée ascendante. Traverser le Nant Putor, les bergeries du Carro et le Nant du Prêtre. Descendre vers le Plateau de la Plagne. À la sortie du coeur du Parc National, quitter le sentier du Lac de la Plagne et suivre une sente en rive gauche du Nant du Prêtre. Repérer la passerelle du Varchet sur le torrent du Ponthurin et s'y rendre à vue par « la sente des vaches », indiquée par un petit panneau en bois. Traverser le torrent et rejoindre le chalet de la Rèbe. Descendre le GR5 jusqu'au refuge-porte de Rosuel. Possibilité de rejoindre facilement Beaupraz en poursuivant le GR5 et en retraversant le Ponthurin à l'aval du parking de Rosuel.
  • Départ : Hameau de Beaupraz, Peisey-Nancroix.
  • Arrivée : Refuge-porte de Rosuel, Peisey-Nancroix avec possibilité de rejoindre le point de départ facilement.
  • Communes traversées : PEISEY-NANCROIX

Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.

Gypaète barbu

ATTENTION : nidification du Gypaète barbu !

En concertation avec les acteurs locaux, une zone de sensibilité majeure (ZSM) a été définie pour les Gypaètes barbus de Peisey.

Toutes les activités dans cette zone sont à proscrire : survol motorisé ou non motorisé, ski, randonnée, chasse, escalade, etc ... 

Cette espèce est particulièrement sensible au dérangement. Afin de favoriser les conditions de reproduction jusqu'à l'envol d'un gypaéton, il s’est avéré nécessaire de mettre en place cette zone sensible.

Carte précise: www.vanoise-parcnational.fr/fr/download/file/fid/10076
Domaines d'activités concernés :
Aerien, Equipement, Terrestre, Vertical
Périodes de sensibilité :
janv.févr.marsavr.maijuinjuil.aoûtnov.déc.
Contact :

Parc national de la Vanoise
Jérôme CAVAILHES - 06.89.17.78.02 jerome.cavailhes@vanoise-parcnational.fr


Recommandations

Itinéraire sélectif réservé à de bons marcheurs ayant un certain sens de l'orientation.

Lieux de renseignement

Maison du Parc national de la Vanoise - Rosuel

Refuge de Rosuel, 73210 Peisey-Nancroix

https://www.vanoise-parcnational.frhotesse.rosuel@vanoise-parcnational.fr06 98 40 97 14

Office de Tourisme de Peisey Vallandry

6 routes des michailles, 73210 Peisey-Vallandry

https://www.peisey-vallandry.cominfo@peisey-vallandry.com04 79 07 94 28

Transport

Possibilité de prendre la navette à Peisey (départ Lonzagne ou face à l'OT). Descendre au hameau des Lanches.

Accès routiers et parkings

Du village de Peisey, prendre la direction de Nancroix et du refuge-porte de Rosuel. Passer le hameau de Nancroix, puis le Pont Baudin et trouver une place de parking en arrivant au hameau des Lanches.

Stationnement :

Parking des Lanches (plusieurs petits parking autour du hameau des Lanches)

Accessibilité

Néant.
Numéro de secours :114

Les 10 patrimoines à découvrir

  • Architecture

    Le hameau de Beaupraz

    C'est au hameau de Beaupraz que l'on rejoint le fond de la vallée du Ponturin. Ce hameau fait face au hameau des Lanches qui avait été bousculé par une gigantesque avalanche descendue de la face nord de Bellecôte en mars 1995. 12 personnes avaient été extraites vivantes de 2 chalets en partie submergés par la neige. Le nom du hameau, "les Lanches", vient directement du mot avalanche. Quant au nom Beaupraz, celui-ci signifie beau pré
  • Géologie

    L'Aliet

    En regardant le versant nord du Sommet de Bellecôte et du Dôme des Pichères, le regard est attiré par la pointe incongrue que forme l'Aliet. Ce sommet de forme triangulaire sous cet angle de vue est en terme géologique une klippe. C'est donc le reste d'une nappe de charriage qui recouvrait le socle de Vanoise constitué de micaschistes. Les matériaux calcaréo-dolomitiques formant la crête acérée de l'Aliet peuvent être datés du Trias carbonaté.
  • Col

    La combe du Trovet

    Pour aller au refuge de Rosuel, le plus court est d'emprunter le sentier qui descend par la combe du Trovet. C'est le chemin de descente de la via ferrata des Bettières. Il est cependant bien plus raide que le sentier normal qui descend jusqu'au hameau de Beaupraz. Pour descendre de la via ferrata, il y a aussi une tyrolienne qui rejoint la combe du Trovet. Un câble au-dessus de la tyrolienne a été aménagé par les guides, et signalé par des dispositifs visuels. Cela pour éviter que les gypaètes, et les autres oiseaux, percutent le câble de la tyrolienne
  • Pastoralisme

    L'alpage de la Sévolière

    Les moutons qui peuplent l'alpage sont en partie originaires de la Crau et transhument par camions chaque printemps et automne. Du foin AOP de la Crau est produit sur leurs pâturages d'hiver et les croisent à l'automne pour nourrir les vaches tarines à l'étable. L'éleveur bénéficie en outre de financements pour des mesures agro-environnementales pour préserver certaines espèces de la flore et de la faune locale par des mises en défens ou des retards de pâturage.
  • Architecture

    Les Loyes

    Les chalets des Loyes sont édifiés sur un replat protégé des avalanches par les rochers de la crête des Lanchettes. Ces chalets ne sont plus utilisés depuis belle lurette et tombent en ruine. On peut observer en contrebas des ruines, le vestige d'un câble à foin, qui permettait de descendre les balles de foin, confectionnées avec le foin fauché dans les pentes alentour. Ce câble devait permettre de monter des matériaux et des victuailles aux chalets des Loyes. Depuis, le câble a été démonté, car il représentait un réel danger pour les gypaètes nichant dans la falaise des Sétives
  • Savoir-faire

    Le Travis

    Le passage difficile au pied de la crête des Lanchettes, et au-dessus des falaises des Sétives, appellé le Travis, a été aménagé pour permettre le passage des troupeaux. On voit qu'il a été en partie taillé dans la roche et que des murets en pierre ont été édifiés pour protéger bêtes et gens qui empruntent ce passage.
  • Faune

    Le tichodrome échelette

    Le long des falaises calcaires court un oiseau unique en son genre : le tichodrome, mi-souris, mi-papillon cherche sa nourriture à l'aide de son long bec incurvé dans les trous et failles du rocher. Gare aux araignées ou autres micro-invertébrés ! Il se déplace en grimpant sur la roche et en faisant de petits sauts volants où le rose de ses ailes apparaît en flashes colorés. C'est la forme très arrondie des ailes qui donne à son vol des allures de vol de papillon. Le tichodrome est présent toute l'année dans notre région et aime parfois chercher ses proies sur les murs de bâtiments, jusque dans les villages. Il niche souvent à proximité de l'eau, dans une cavité en bordure de torrents.
  • Flore

    Dracocéphale de Ruych

    Le Dracocéphale de Ruych fait partie de la jolie famille des Lamiacées. Son nom de genre signifie littéralement « tête de dragon » et on peut remarquer deux dents de chaque côté de la corolle évoquant cet animal fantastique. Cette espèce protégée bénéficie d'une mise en défens sur cet alpage dans le cadre de mesures agri-environnementales car elle semble beaucoup plaire aux palais des moutons.
  • Eau

    Prise d'eau EDF

    La traversée du Nant Cruet en limite du coeur du Parc national s'effectue sans passerelle. Une prise d'eau d'EdF capte juste en amont une bonne partie du débit et une petite galerie le rejette dans le Nant Essella voisin. Cela forme une jolie cascade et concourt à un grand réseau de prises d'eau et de galeries qui alimentent le barrage de Tignes par un collecteur qui traverse le massif du Mont Pourri sur plus de 7 km.
  • Savoir-faire

    La passerelle du Nant du Prêtre

    La passerelle du Nant du Prêtre, comme beaucoup de passerelles en coeur de Parc national, est soumise aux éléments climatiques. Des crues importantes lors d'orages peuvent l'endommager ou l'emporter. Ces aménagements nécessitent donc une vigilance particulière et un entretien par les équipes d'ouvriers et de gardes-moniteurs, et un retrait hivernal pour éviter leur destruction par les avalanches, nombreuses sur ces versants escarpés.