Circuit des cascades des Sétives
>>
Accueil
>
A pied
>
Circuit des cascades des Sétives
PEISEY-NANCROIX

Circuit des cascades des Sétives

Faune
Flore
Pastoralisme
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Un circuit ardu hors des sentiers battus qui régalera amateurs de tranquillité, de faune et de flore.
« Sur cet itinéraire, vous aurez l'occasion de croiser les deux seigneurs des lieux. Levez la tête au cri strident unique de la marmotte (qui indique un danger aérien) et si vous ne voyez le gypaète barbu dont vous surplombez le nid au chalet des Loyes, vous aurez peut être la chance d'observer un aigle royal... » Benjamin Plumecocq, garde-moniteur au Parc national de la Vanoise.

Les 19 patrimoines à découvrir
Architecture

Le hameau de Beaupraz

C'est au hameau de Beaupraz que l'on rejoint le fond de la vallée du Ponturin. Ce hameau fait face au hameau des Lanches qui avait été bousculé par une gigantesque avalanche descendue de la face nord de Bellecôte en mars 1995. 12 personnes avaient été extraites vivantes de 2 chalets en partie submergés par la neige. Le nom du hameau, "les Lanches", vient directement du mot avalanche. Quant au nom Beaupraz, celui-ci signifie beau pré
lire la suite
Géologie

L'Aliet

En regardant le versant nord du Sommet de Bellecôte et du Dôme des Pichères, le regard est attiré par la pointe incongrue que forme l'Aliet. Ce sommet de forme triangulaire sous cet angle de vue est en terme géologique une klippe. C'est donc le reste d'une nappe de charriage qui recouvrait le socle de Vanoise constitué de micaschistes. Les matériaux calcaréo-dolomitiques formant la crête acérée de l'Aliet peuvent être datés du Trias carbonaté.
lire la suite
Col

La combe du Trovet

Pour aller au refuge de Rosuel, le plus court est d'emprunter le sentier qui descend par la combe du Trovet. C'est le chemin de descente de la via ferrata des Bettières. Il est cependant bien plus raide que le sentier normal qui descend jusqu'au hameau de Beaupraz. Pour descendre de la via ferrata, il y a aussi une tyrolienne qui rejoint la combe du Trovet. Un câble au-dessus de la tyrolienne a été aménagé par les guides, et signalé par des dispositifs visuels. Cela pour éviter que les gypaètes, et les autres oiseaux, percutent le câble de la tyrolienne
lire la suite
Pastoralisme

L'alpage de la Sévolière

Les moutons qui peuplent l'alpage sont en partie originaires de la Crau et transhument par camions chaque printemps et automne. Du foin AOP de la Crau est produit sur leurs pâturages d'hiver et les croisent à l'automne pour nourrir les vaches tarines à l'étable. L'éleveur bénéficie en outre de financements pour des mesures agro-environnementales pour préserver certaines espèces de la flore et de la faune locale par des mises en défens ou des retards de pâturage.
lire la suite
Faune

Le gypaète barbu

Le Gypaète barbu est un grand vautour ne se nourrissant quasiment que des os des ongulés domestiques ou sauvages décédés en alpage. Un des nids du couple s'étant installé à Peisey-Nancroix en 2003 se situe en dessous des chalets d'alpage des Loyes. Les gypaètes y sont donc régulièrement visibles et de nombreux photographes viennent tenter leur chance de réaliser un beau cliché...
lire la suite
Architecture

Les Loyes

Les chalets des Loyes sont édifiés sur un replat protégé des avalanches par les rochers de la crête des Lanchettes. Ces chalets ne sont plus utilisés depuis belle lurette et tombent en ruine. On peut observer en contrebas des ruines, le vestige d'un câble à foin, qui permettait de descendre les balles de foin, confectionnées avec le foin fauché dans les pentes alentour. Ce câble devait permettre de monter des matériaux et des victuailles aux chalets des Loyes. Depuis, le câble a été démonté, car il représentait un réel danger pour les gypaètes nichant dans la falaise des Sétives
lire la suite
Savoir-faire

Le Travis

Le passage difficile au pied de la crête des Lanchettes, et au-dessus des falaises des Sétives, appellé le Travis, a été aménagé pour permettre le passage des troupeaux. On voit qu'il a été en partie taillé dans la roche et que des murets en pierre ont été édifiés pour protéger bêtes et gens qui empruntent ce passage.
lire la suite
Faune

Le tichodrome échelette

Le tichodrome échelette, surnommé "l'oiseau papillon", est présent tout au long de l'année dans la région. Il peut être souvent surpris, ou est-ce lui qui nous surprend de son mélodieux sifflement, sur ces parois en amont du chemin. Il niche souvent à proximité de l'eau, dans une cavité en bordure de torrents.
Gare aux araignées ou autres micro-invertébrés ! Il se déplace en grimpant sur la roche et en faisant de petits sauts volants où le rose de ses ailes apparaît en flashes colorés. C'est la forme très arrondie des ailes qui donne à son vol des allures de vol de papillon. Le tichodrome est présent toute l'année dans notre région et aime parfois chercher ses proies sur les murs de bâtiments, jusque dans les villages.
lire la suite
Flore

Dracocéphale de Ruych

Le Dracocéphale de Ruych fait partie de la jolie famille des Lamiacées. Son nom de genre signifie littéralement « tête de dragon » et on peut remarquer deux dents de chaque côté de la corolle évoquant cet animal fantastique. Cette espèce protégée bénéficie d'une mise en défens sur cet alpage dans le cadre de mesures agri-environnementales car elle semble beaucoup plaire aux palais des moutons.
lire la suite
Eau

Prise d'eau EDF

La traversée du Nant Cruet en limite du coeur du Parc national s'effectue sans passerelle. Une prise d'eau d'EdF capte juste en amont une bonne partie du débit et une petite galerie le rejette dans le Nant Essella voisin. Cela forme une jolie cascade et concourt à un grand réseau de prises d'eau et de galeries qui alimentent le barrage de Tignes par un collecteur qui traverse le massif du Mont Pourri sur plus de 7 km.
lire la suite
Savoir-faire

La passerelle du Nant du Prêtre

La passerelle du Nant du Prêtre, comme beaucoup de passerelles en coeur de Parc national, est soumise aux éléments climatiques. Des crues importantes lors d'orages peuvent l'endommager ou l'emporter. Ces aménagements nécessitent donc une vigilance particulière et un entretien par les équipes d'ouvriers et de gardes-moniteurs, et un retrait hivernal pour éviter leur destruction par les avalanches, nombreuses sur ces versants escarpés.
lire la suite
Faune

L'hermine

L'hermine, petit mammifère de la famille des Mustélidés, est présente dans l'ensemble des zones tempérée et arctique de l'hémisphère nord. Elle se distingue de la belette par le bout de sa queue noir et sa faculté de « se vêtir » d'une blanche pelisse en hiver. Cette coquetterie très utile pour se fondre dans son environnement tapissé de neige lui a valu une chasse et un élevage intensifs au Moyen-Age pour habiller la noblesse et les juges.
lire la suite
Histoire

La limite du coeur du Parc national de la Vanoise

Après la passerelle du Nant du Prêtre, le sentier descend franchement, avant de remonter vers le Plan de la Plagne. C'est au pied de la descente raide qu'on retrouve la limite du cœur du Parc national de la Vanoise. Cette limite va longer le sentier jusqu'au Plan de la Plagne. Elle est matérialisée par des plaques métalliques scellées sur le rocher, et par des petits drapeaux bleu-blanc-rouge, repeints régulièrement par les gardes-moniteurs du parc. De plus, quand un sentier accède au coeur du Parc national de la Vanoise, un panneau rappelle la règlementation à respecter
lire la suite
Flore

Fougères

Le Cystopteris des montagnes qui se trouve en marge d'une zone de suintements dans la descente des Lanches de la Rèbe, fait partie de ces fougères rares et difficiles à observer. Elle se distingue pourtant par sa feuille très découpée qui s'inscrit parfaitement dans un triangle équilatéral. Elle est présente en France uniquement dans les Pyrénées et les Alpes, et dans des sites bien peu nombreux d'où son statut de protection nationale. Cette station a failli disparaître naturellement suite à un glissement de terrain en 2009.
lire la suite
Flore

L'aulnaie

Les Lanches de la Rèbe sont recouvertes d'aulnes verts, appelés arcosses dans le jargon local. Tout à fait adaptés à ce type de pentes avalancheuses, leurs branches flexibles se plient sous la neige sans casser. L’aulnaie est accompagnée d’une formation végétale luxuriante, la mégaphorbiaie. Quelques trésors s’y cachent ici et là, notamment le magnifique lis martagon et l’ancolie des alpes (espèce protégée au niveau national). Plus tard dans la saison, les framboisiers et les groseilliers vous tenteront avec leur baies.
lire la suite
Faune

Les ongulés

Le vallon de Rosuel a la particularité d'accueillir aussi bien les ongulés de plaine : cerfs, chevreuil et occasionnellement sangliers sur les zones basses et ceux plus spécifiques à la montagne sur les parties hautes : chamois et bouquetins. Cependant, ces derniers n’occupent pas les mêmes quartiers selon les saisons et ils quittent notamment le fond de vallon à la belle saison préférant des zones de plus haute altitude, plus fraîches.
lire la suite
Faune

Aigle royal

L’aigle royal (Aquila chrysaetos) demeure une espèce rare et protégée, même si ses effectifs progressent dans les alpes depuis quelques années. À Peisey-Nancroix, il figure sur les armoiries de la commune. La randonnée traverse le territoire d’un de ces couples. Suivi depuis 1973, il a déjà occupé 11 aires (terme utilisé pour désigner les nids des rapaces) différentes et mené 35 jeunes à l’envol. Il se nourrit principalement de marmottes en été et se contente de charognes en hiver.
lire la suite
Sommet

Le dôme de Bellecôte et l'Aliet

Au départ, sur votre droite, vous suivez le dôme de Bellecôte (alt. 3417 m). En hiver, plusieurs couloirs qui vous font face se pratiquent en ski hors-piste depuis le domaine de la Plagne. À son extrémité est, vous apercevez le sommet de l’Aliet (alt. 3109 m). Son nom viendrait de « alye », aiguille en patois savoyard. De ce point de vue, il se présente sous la forme d’une pyramide de roc. Son ascension nécessite des techniques d’escalade. Elle est cotée difficile.
lire la suite
Sommet

Le Mont-Pourri

En montant, sur votre gauche, vous observez le Mont-Pourri qui culmine à 3779 m, ce qui en fait le 2e plus haut sommet de Vanoise après la Grande Casse. Il fut gravit pour la première fois par Michel Croz en 1861. Aujourd’hui l’itinéraire passe classiquement par le glacier du Geay que vous apercevez sous le sommet. Au pied de sa moraine, l’ancien refuge où dormaient les alpinismes jusque dans les années 70 a été reconverti en espace muséographique dédié à l’histoire de ce sommet.
lire la suite

Description

Du Pont de Beaupraz, remonter la piste puis le chemin qui mène au mélézin en traversant Beaupraz. Prendre à droite en direction du refuge du Mont Pourri. Monter par un sentier parfois raide jusqu'à la cave des Loyes. Traverser le versant, passer les chalets des Loyes et l'arête rocheuse du « Travis ». A l'intersection, ne pas monter vers le refuge du Mont Pourri et poursuivre en traversée vers le Lac de la Plagne. Entrer dans le coeur du Parc national au Nant Cruet, passer la prise d'eau EdF et continuer la traversée ascendante. Traverser le Nant Putor, les bergeries du Carro et le Nant du Prêtre. Descendre vers le Plateau de la Plagne. A la sortie du coeur du Parc national, quitter le sentier du Lac de la Plagne et suivre une sente en rive gauche du Nant du Prêtre. Repérer la passerelle du Varchet sur le torrent du Ponthurin et s'y rendre à vue par « la sente des vaches » (un petit panneau de bois l'indique). Traverser le torrent et rejoindre le chalet de la Rèbe. Descendre le GR5 jusqu'au refuge-porte de Rosuel. Possibilité de rejoindre facilement Beaupraz en poursuivant le GR5 et en retraversant le Ponthurin à l'aval du parking de Rosuel.
Départ : Hameau de Beaupraz, Peisey-Nancroix.
Arrivée : Refuge-porte de Rosuel, Peisey-Nancroix avec possibilité de rejoindre le point de départ facilement.
Communes traversées : PEISEY-NANCROIX

Profil altimétrique


Recommandations

Itinéraire sélectif réservé à de bons marcheurs ayant un certain sens de l'orientation.

Lieux de renseignement

Point info O.T. Peisey Vallandry

Le Chalet<br>Vallandry<br>73210 Peisey-Vallandry,

http://www.peisey-vallandry.com

info@peisey-vallandry.com

04 79 07 94 28

L'office de tourisme vous propose les services suivants :
- une centrale de réservation d'hébergement,
- inscription à certaines animations et activités,
- une borne internet et de l'accès wifi payant,
- photocopies, impression et numérisation de doc, envoi de documents par mail,
- vente de permis de pêche, billets pour liaison gare SNCF-station, objets promotionnels, DVD et éditions locales, topo rando...
- réservation des courts de tennis,
- prêt de matériel : raquettes de tennis, badminton, boules de pétanque, ballon de football, beach volley, ping pong...
- point petites annonces.
Ouverture:
Du 24/04 au 23/06/2017.
Fermé samedi et dimanche.
Fermetures exceptionnelles les Lundi de Pentecôte, 1er mai et 8 mai.
9:00/12:00 - 13:30/17:30.

Du 24/06 au 02/09/2017, tous les jours.
Du lundi au vendredi : 9:00/13:00 & 14:30/18:30
Samedi : 9:00/13:00 - 15:00/19:00
Dimanche : 10:00/13:00 - 15:00/19:00.

Du 04/09 au 15/12/2017.
Fermé samedi et dimanche.
Fermetures exceptionnelles les jours fériés.
9:00/12:00 - 13:30/17:30.

Du 16/12/2017 au 22/04/2018, tous les jours.

Services:
Animaux acceptés, Accès Internet Wifi

Accès:
L'office se trouve à l'entrée de la station sur votre droite.

Fiche mise à jour par Office de Tourisme de Peisey Vallandry le 20/09/2017
En savoir plus

Point info Vanoise du refuge-porte de Rosuel

Refuge-porte de Rosuel<br>73210 Peisey-Nancroix,

hotesse.rosuel@vanoise-parcnational.fr

04 79 06 48 87

Point d'information estival sur le parc national de la Vanoise.
Ouverture:
Du 24/06 au 30/08/2017 de 9h30 à 18h30.
Lundi, mardi, mercredi, jeudi et samedi :9h-13h/14h-18h30
Vendredi : 11h-13h/14h-18h
Dimanche : 9h30 à 13h et 14h à 18h30.

Accès:
Au rez-de-chaussée du refuge-porte de Rosuel

Fiche mise à jour par Parc National de la Vanoise le 19/06/2017
En savoir plus

Transport

Possibilité de prendre la navette à Peisey (départ Lonzagne ou face à l'OT). Descendre au hameau des Lanches.

Accès routiers et parkings

Du village de Peisey, prendre la direction de Nancroix et du refuge-porte de Rosuel. Passer le hameau de Nancroix, puis le Pont Baudin et trouver une place de parking en arrivant au hameau des Lanches.

Stationnement :

Parking des Lanches (plusieurs petits parking autour du hameau des Lanches)

Accessibilité

Néant.
Numéro de secours :
114

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :