Montagnettes de Planay
>>
Accueil
>
A pied
>
Montagnettes de Planay
PLANAY

Montagnettes de Planay

Architecture
Pastoralisme
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Cet itinéraire facile permet de faire un retour vers le passé, au temps où la principale activité des hommes dans les hautes vallées était l'agriculture et l'élevage. Vous découvrirez les montagnettes, habitat temporaire utilisé essentiellement en inter-saisons. Remarquez l'architecture des maisons, les étables, les granges et les coladz, constructions qui permettaient de garder le lait au frais, ainsi que les murs en pierres sèches qui bordent les antiques sentiers.

Dans un pays tout en pente, le montagnard a dû s'adapter aux conditions. Son mode de vie est né de la pente. Lorsque revenait l'été, les troupeaux quittaient le fond des vallées pour se diriger vers les alpages. Une date précise était instituée, aux alentours de la Saint-Jean. En attendant la date fatidique, le temps pour l'herbe de pousser en altitude, les vaches observaient un palier intermédiaire. Elles effectuaient une première étape à mi-chemin entre les étables du bas et celles d'altitude, dans ce qu'on appelle les montagnettes. Ce déménagement était appelé une remue. Du verbe remuer... Au Planay,on disait en patois les tramoués.


Les 7 patrimoines à découvrir
Géologie

La Dent du Villard

Depuis le pylône près du parking, admirez la montagne qui vous fait face. C'est la dent du Villard. Sa crête est remarquable par son profil peu accidenté, la couleur uniformément blanche des roches qui la constituent, et par son relief de détail très particulier, très raviné sur ses flans et lunaires sur sa crête avec de grandes dépressions. Ces caractères sont dus au fait que cette montagne est constituée presque uniquement de gypses triasiques.
lire la suite
Architecture

Le hameau du Mollard

L'arrivée sous le hameau du Mollard offre une vue intéressante d'un hameau à habitat temporaire, fréquenté été comme hiver par les montagnards d'hier. Source, jardins, étables, granges, coladz (bâti permettant de garder le lait au frais), rien ne manquait pour assurer la vie quotidienne au cours des saisons. Remarquez ici l'oratoire du Sacré-Cœur : il est le témoin de la foi des montagnards. Il reprenait vie après de longs mois d'hiver, lorsque les habitants y priaient à nouveau pour obtenir la protection des saints.
lire la suite
Pastoralisme

Les caves de Plan Fournier

Vous voici au pied de l'alpage de Fontaine Froide. Cette cave a été transformée en abri pour les bergers, chasseurs et randonneurs. N'hésitez pas à pousser la porte, sans oublier de bien la refermer en quittant ce lieu.Cette cave était autrefois utilisée pour stocker les fromages fabriqués durant l'été, avant leur descente vers le village. Pendant ce temps, la famille revenait au village pour les travaux des champs et des fenaisons. 
lire la suite
Sommet

La Pointe de Méribel

Nous sommes ici au pied du versant ouest de la pointe de Méribel (alt. 2830 m). Elle ne doit pas son nom à la station de ski située deux vallées plus loin ! C'est vraisemblablement la montagne du même nom située sur le versant de Champagny. Méribel ou Miri-bel, est l'équivalent de Beau-regard, ou Belle vue.. Pensez au latin mirare  qui signifie regarder. Ce nom qualifiait des endroits d'où le point de vue était « grandiose ». Au nord, les Rochers Rouges (alt. 2250 m) sont fréquentés en hiver par les bouquetins et les chamois qui y trouvent des pentes protégées et bien exposées.
lire la suite
Faune

Le Bois Blanc

La forêt dans laquelle vous vous trouvez s'appelle une pessière. Arbre principal de l'étage montagnard en Vanoise, l’épicéa est l'essence dominante de l'ensemble des massifs forestiers de Planay. Les boisements d'épicéas rassemblent une grande diversité de petits passereaux. Ainsi la mésange huppée, la mésange noire, le sizerin flammé, le roitelet huppé, le bouvreuil pivoine sont des espèces caractéristiques de ce milieu. Munis d'un bec robuste et pointu, les pics frappent vigoureusement le tronc des arbres à la recherche de leur nourriture constituée d'insectes xylophages (= qui mangent le bois) et pour creuser leur nid. Ils jouent un rôle fondamental pour d'autres animaux forestiers incapables de forer des trous. Asseyez-vous un instant sous un arbre, écoutez et observez ; vous aurez peut-être la chance d'entendre ou voir un pic noir ou un pic épeiche.
lire la suite
Histoire

Le Plan Fournier

Chaque famille montait s'installer sur sa montagnette vers la fin mai. Ce hameau était une étape intermédiaire, tant à la montée qu'à la descente, pour les troupeaux en route vers les alpages des Gallinettes, de Fontaine Froide et de la Vuzelle. Les prés étaient mangés par les bêtes à la montée, puis à la descente avec la deuxième pousse appelée regain. Des parcelles étaient également fauchées sur les montagnettes. Cet herbage intermédiaire fut souvent gagné par déboisement et défrichement. Elle y demeurait jusqu'au 22 juin, date de départ pour l'alpage supérieur où les vaches restaient tout l'été.
lire la suite
Histoire

La descente vers le village

Le chemin de descente est bordé des vestiges de murs en pierres sèches. C'était un cheminement très important pour les habitants de Planay. Début octobre, hommes et bêtes repartaient vers le village pour le regain en fond de vallée. À la Toussaint, on remontait vers la montagnette pour une durée de trois mois. Les bêtes étaient nourries avec le foin engrangé sur place. Le retour au village se situait en février. La date dépendait de la réserve en fourrage. Les années maigres précipitaient ce retour. La descente s'effectuait dans la neige épaisse. Avant de partir, le père de famille récitait un de profundis pour préserver les bêtes durant le retour et pour protéger la maison durant leur absence.
lire la suite

Description

Du parking, s'élever à gauche des maisons par un petit sentier qui traverse la route à l'amont des maisons, puis qui traverse vers le nord jusqu'au hameau du Mollard (alt. 1564 m). Prendre le sentier bordé d'un mur en pierres sèches qui s'élève au-dessus du lacet de la route. Poursuivre tout droit au niveau de la borne en rejoingnant plus haut une piste EDF qui arrive sur Pélapoët. Suivre cette piste vers la gauche jusqu'à la grange (alt. 1614 m). Prendre le sentier qui s'élève jusqu'au chalet de la Golle. Tout de suite en amont, quitter le sentier de la tour du Merle en prenant franchement à droite une piste qui redescend à peine avant de monter jusqu'au hameau de Plan Fournier (alt. 1723 m). Traverser le hameau, remonter la route sur quelques dizaines de mètres et prendre le sentier à gauche au niveau d'une croix. Celui-ci s'élève un peu jusqu'à un carrefour de chemins. Prendre à gauche le sentier ascendant qui s'enfonce dans la forêt d'épicéas et se dirige vers le nord tout d'abord, puis revient vers le sud, d'abord un peu à l'horizontale, pour parvenir au-dessus de la partie la plus raide. Traverser la clairière, puis la forêt qui lui fait suite. Ensuite une succession de clairières conduit jusqu'à la cave de Plan Fournier (ou Plan Fournier Dessus) à 1970 m d'altitude. De la cave de Plan Fournier, prendre plein sud le sentier qui monte vers les Gallinettes. Le quitter après une centaine de mètres, pour descendre à droite, un peu, après le bosquet. Remonter sur quelques dizaines de mètres, toujours vers le sud, et pénétrer dans la pessière. Le sentier poursuit en forêt, jusqu'à rejoindre, presque à l'horizontale, le Bois Blanc. Au carrefour de chemins, prendre celui de droite qui redescend vers le parking (alt. 1805 m) de la piste du refuge du Grand Bec. Descendre la piste jusqu'à Plan Fournier. Traverser le hameau, mais ne pas reprendre la piste utilisée à la montée. Prendre un petit sentier à l'aval, qui descend droit en traversant la forêt, jusqu'à la maison de Pélapoët, puis encore tout droit jusqu'au Mollard, où on retrouve le sentier de montée qui nous ramène à la Rochette.

Départ : La Rochette (alt. 1500 m)
Arrivée : La Rochette (alt. 1500 m)
Communes traversées : PLANAY

Profil altimétrique


Recommandations

Cette balade peut se faire à la demi-journée. À noter que la montée et la descente entre la Rochette et Plan Fournier se déroulent pour une bonne part sur le sentier thématique « L'homme et la pente ». Celui-ci est jalonné de tables de lecture, apportant de précieuses informations sur la vie dans et autour des montagnettes autrefois.


Lieux de renseignement

Office de Tourisme de Pralognan-la-Vanoise

290 avenue de Chasseforêt<br>73710 Pralognan-la-Vanoise,

http://www.pralognan.com

info.ot@pralognan.com

04 79 08 79 08

- Vente du Pralo Rando et du plan des sentiers été,
- Inscriptions aux animations
- Inscriptions aux visites guidées FACIM
Ouverture:
Du 11/09 au 22/12/2017 de 9h à 18h.
Fermé samedi et dimanche.
9h à 12h et 14h à 18h, sauf jours fériés.

Du 23/12/2017 au 15/04/2018, tous les jours de 9h à 18h30.
9h à 12h et 14h à 18h30.

Du 16/04 au 10/06/2018 de 9h à 18h.
Fermé samedi et dimanche.
9h à 12h et 14h à 18h, sauf jours fériés.

Du 11/06 au 09/09/2018, tous les jours de 9h à 19h.
9h à 12h et 14h à 18h
Haute saison : 9h à 12h et 14h30 à 19h.

Modes de paiement:
Carte bancaire/crédit, Chèque, Espèces

Services:
Animaux acceptés, Location de salles, Vente de cartes de pêche, Accès Internet Wifi

Fiche mise à jour par Office de Tourisme de Pralognan-la-Vanoise le 08/12/2017
En savoir plus

Point info Vanoise de Pralognan-la-Vanoise

Maison de la Vanoise - Avenue Chasseforêt<br>73710 Pralognan-la-Vanoise,

hotesse.pralognan@vanoise-parcnational.fr

04 79 08 71 49

Point d'information estival sur le parc national de la Vanoise.
Ouverture:
Du 12/06 au 23/06/2017, tous les lundis, mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 9h à 19h.
Fermeture de 12h à 15h.

Du 25/06 au 29/09/2017, tous les jours de 9h à 19h.
Fermeture de 12h à 15h.

Fiche mise à jour par Parc National de la Vanoise le 19/06/2017
En savoir plus

Vallée de Bozel Tourisme

118 Rue Emile Machet<br>73350 Bozel,

http://www.ot-bozel.com

info@ot-bozel.com

04 79 55 03 77

Afin de faciliter votre séjour, Vallée de Bozel Tourisme revend des prestations :
- En hiver, il est possible d’acheter des forfaits pour Courchevel ou les 3 Vallées, mais également de réserver des sorties avec des guides de haute montagne ou des sorties raquettes.
- En été, il est possible de réserver des sorties avec des accompagnateurs ou des guides de haute montagne, mais aussi du rafting ou encore les terrains de tennis. Pour les amoureux de la pêche, vente des cartes de pêche à Vallée de Bozel Tourismel.
Ouverture:
Hors saison :
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 15h à 18h. Fermé le weekend et jours fériés.

Saison d'hiver :
Du lundi au samedi de 8h30 à 12h30 et de 15h à 18h et le dimanche et jour férié de 8h30 à 12h30.

Saison d'été :
Du lundi au samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h, et le dimanche et jour férié de 9h à 13h.

Modes de paiement:
Chèque, Chèque Vacances, Espèces

Services:
Animaux acceptés, Vente de cartes de pêche

Fiche mise à jour par Office de Tourisme de Bozel le 19/10/2017
En savoir plus

Transport

Desserte ferroviaire jusque Moûtiers. Renseignements : www.voyages-sncf.com
Puis transport en autocar jusqu'au Planay et/ou Pralognan. Renseignements :www.transavoie.com
Pensez également co-voiturage avec www.mobisavoie.fr

Accès routiers et parkings

En suivant la route de Bozel à Pralognan, passer au Planay-en-Vanoise. Prendre la direction de Pralognan (D915), que l'on quitte après 600m en tournant à gauche pour gagner le hameau classé de Chambéranger. A l'entrée du village, prendre à droite la route étroite qui conduit à la Rochette (1500m), et se garer.

Stationnement :

La Rochette

En savoir plus


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :