Le Grand Perron des Encombres
>>
Accueil
>
A pied
>
Le Grand Perron des Encombres
SAINT-MARTIN-DE-LA-PORTE

Le Grand Perron des Encombres

Faune
Géologie
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Le Grand Perron des Encombres offre, pour une altitude respectable et un dénivélé modeste, un panorama remarquable des Ecrins jusqu'au Mont-Blanc. 

Ce beau sommet, bien visible depuis la vallée de la Maurienne vous offrira une vue imprenable à 360°sur les massifs alentours. 


Les 4 patrimoines à découvrir
Histoire

Le Col des Encombres

Le Col des Encombres était jadis un haut lieu de passage, de culte et de contrebande. Les caravanes de mulets, chargés de marchandises (fromages et sel essentiellement), empruntaient cette route pour ravitailler la Maurienne. Une véritable aubaine pour les brigants et autres contrebandiers qui ne manquaient pas de les détrousser ! Pour les pèlerins, il s'agissait pourtant de la route la plus sûre entre Tarentaise et Maurienne. On raconte qu'il se tenait là-haut des assemblées de sorciers déguisés en loups ou en ours... 

lire la suite
Géologie

Le gypse

Après le Petit Col des Encombres, le sentier s’élève au milieu des affleurements et des entonnoirs  (dolines) de gypse. Le versant oriental de la montagne est tapissé, sur une bonne moitié de sa hauteur, par une bande gypseuse qui donne un relief tourmenté, pittoresque lorsqu'on la traverse, avec des pitons ruiniformes (cargneules) séparés par des dépressions de dissolution des gypses.

 

Cette géologie tout à fait particulière est facilement identifiable par sa couleur blanche, d’aspect mat, finement cristalline et tendre. Elle est constituée en majeure partie de sulfate de calcium. Son goût salé est très apprécié des bouquetins ; ce qui explique en partie leur importante colonisation sur ce secteur. 

lire la suite
Faune

Le bouquetin

Au Grand Perron des Encombres, les chances de croiser une harde de bouquetins sont élevées.

L'été, mâles et femelles vivent en hardes séparées. Seules les femelles (étagnes) s'occupent des jeunes de l'année (éterlous). A la mauvaise saison (à partir d'octobre/novembre suivant les années), le bouquetin hiverne en descendant vers les fonds de vallée. Il modifie son régime alimentaire et enfile un second "pull" (deuxième couche de poil sur la première d'été).

A la différence de marmottes qui rentrent en hiBernage, les bouquetins hiVernent c’est-à-dire qu’il reste éveillé et va s'adapter aux conditions défavorables en modifiant ses habitudes (alimentaires, habitat, pelage, ...) ; c’est pourquoi, l'été, le bouquetin doit absolument se constituer de grosses réserves (de graisses notamment) pour passer l'hiver sans encombre. Il ne faut donc pas le perturber, ni en pâture, ni en milieu de journée quand il rumine.

 

A la différence du chamois, le bouquetin n'est pas une espèce chassable; il est donc protégé sur l'ensemble des Alpes françaises. Il a été réintroduit dans tous les principaux massifs alpins français, à partir des animaux protégés dans les parcs nationaux de Vanoise et du Grand Paradis.

lire la suite
Point de vue

Panorama

Le Grand Perron des Encombres domine le col des Encombres, autrefois passage important entre Tarentaise et Maurienne. Il domine aussi Saint Michel de Maurienne juste en dessous. C'est un belvédère remarquable sur une partie de la Savoie-Vanoise avec au nord le massif du Mont Blanc et au sud le massif de l'Oisan.

La vue à 360 degrés sur la vallée de la Maurienne et celle des Belleville est superbe. Vous pourrrez contempler des monts enneigés à perte de vue et notamment les plus hauts sommets des Alpes françaises (glacier de l'Etendard, Grand Chatelard...).

 

La table d'orientation permet d'associer aux massifs et sommets leurs noms, de la Vanoise au Mont Blanc, de la Lauzière aux Aravis et aux Bauges, de la Chartreuse à la Meije et aux Ecrins. 

lire la suite

Description

Du stationnement, on descend dans la combe sous les chalets de la Saussaz par la piste puis on remonte le sentier (panneau) qui mène au Petit Col des Encombres (2329m).

Le sentier s’élève au milieu des affleurements et des entonnoirs (dolines) de gypse puis rejoint un premier plateau. A partir d’un gros bloc isolé de tuf on peut soit continuer vers le Sud-Ouest en traversée sur le sentier, facile et bien tracé, en direction de la pointe du Château d’Aubert, soit repérer la sente montant Nord-Ouest qui contourne un monolithe isolé dans l’alpage. Les deux itinéraires se rejoignent à l’extrémité Nord du second plateau.

De ce point, le sentier part vers l’Ouest puis s’oriente au Nord et remonte l’arête qui conduit à la croix marquant le sommet.

Le retour s'effectue par le même itinéraire.

Départ : Saint-Martin la Porte
Arrivée : Le Grand Perron des Encombres
Communes traversées : SAINT-MARTIN-DE-LA-PORTE, LES BELLEVILLE, SAINT-JULIEN-MONT-DENIS

Profil altimétrique


Accès routiers et parkings

Autoroute 43, sortie n°28

Route Nationale 6, après Saint-Jean de Maurienne, prendre direction Saint-Martin la Porte puis La Planchette. Emprunter la piste forestière jusqu'à la Saussaz.

Stationnement :

Parking de Charbutan

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :